Voix puissantes et trios fous

Partager

Premier jour, premier soir et déjà il faut faire des choix. Entre Caveaux et IN, il y a beaucoup à écouter, à voir, à raconter, sans oublier l’apéro de lancement, les rencontres, le temps clément et l’euphorie des retrouvailles de Ct’équipe (le staff). C’est une semaine de musique en folie qui s’annonce.

Rusconi par Jean-Denis Borel

Rusconi par Jean-Denis Borel

Début sympathique au Next Step avec Joe Bel qui inaugure le programme avec une petite dose d’ingénuité. Mais c’est la voix envoutante de Vinx qui lance vraiment les festivités. Il remplie le Temple à lui tout seul. C’est d’une simplicité époustouflante. La vraie découverte de la soirée.

On continue sous le Chapiteau avec les trois de Rusconi qui ont décidé de se faire plaisir autant qu’à nous. C’est un peu comme s’ils invitaient le public dans leur salon pendant qu’ils testent des nouveaux sons. Entre bruit psychédélique et quelques morceaux aux notes plus accessibles, ça envoie, c’est bourré de testostérone, avec un délicieux accent d’Outre-Sarine.

Puis c’est au tour d’Avishai Cohen et de ses acolytes d’enflammer le Chapiteau avec leur générosité. Premier rappel, deuxième rappel, troisième, quatrième… après, on a arrêté de compter, mais ça a encore continué un moment. On l’attendait pour un after au Caveau des vignerons. Ses musiciens nous ont fait passer une super fin de soirée. Quand à Avishai, on ne peut pas tout avoir non plus.

Chaque soir, ne manquez pas les suggestions du blog pour passer le meilleur festival possible. Concoctées amoureusement, elles sont affichées dans la vitrine de nos bureaux à la rue du Temple (juste à l’entrée du festival) et sur ce site.

Et n’oubliez pas de venir nous faire la bise quand vous nous voyez!

Posté par Bureau
samedi 5 avril 2014
Catégories
Blabla

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *