Raconte-moi: Louis / Next Step

Partager

Rencontre hebdomadaire avec les bénévoles du Cully Jazz, ça continue ! Cette semaine vous avez rendez-vous avec Louis, que personne n’appelle comme ça d’ailleurs. Son petit nom c’est Loul et son grand job c’est responsable du Next Step. Vous ne pourrez pas le rater, c’est le mec au chapeau !

Quelle est ta mission principale pendant le festival?

Je suis responsable de la boîte de nuit du Festival. Mon rôle est de coordonner tout ce qui se passe dans le Next Step; cela va de la logistique des bars à la sécurité, en passant par la technique, etc. En gros je suis le « taulier » mais « Directeur d’exploitation » ça en jette bien plus!

Dans mes activités annexes, j’essaie chaque année d’organiser quelque chose de spécial, comme une flash mob, des apéros aériens… J’organise aussi la sortie de l’équipe avec deux autres camarades: à nous trois nous formons « le filet mignon », une équipe d’organisation hyper sexy qui se plie en quatre pour remercier les bénévoles lors d’un week-end en balade!

Loul

Quel est le moment le plus difficile à gérer dans une soirée au Next?
A mon avis c’est le dernier soir, car durant cette soirée les gens se lâchent, vu que le festival touche à sa fin! Il faut pouvoir encadrer des hordes de festivaliers qui se délectent de la programmation et des derniers instants, car le Next Step est le tout dernier endroit à fermer ses portes. Et en parallèle à tout ça, les bénévoles se préparent aux rangements.

Quelle est l’ambiance dans les équipes?

L’équipe technique « production », est comme un esprit qui hante le Next, on ne les voit jamais, sauf quand il y a un truc qui ne va pas! Leur travail est essentiel au bon fonctionnement du lieu.

Les équipes des bars sont increvables! Tous plus motivés les uns que les autres. Il y a aussi nos Sécus, les meilleurs, qui font très bien leur job et qui me préviennent s’il y a des jolies filles à l’entrée!

Je me dois aussi de citer nos videurs de l’extrême, nos apollons du Vauban, les terreurs des poubelles pleines, adorateurs de compacteuse et siphonneurs de caïpi…. Les Poubelles Boys* !

* voir portrait de Stéphane pour en savoir plus.

Depuis quand fais-tu partie de l’équipe?
Depuis l’édition 2002 où j’ai commencé aux entrées des concerts du Next Step.

Qu’est-ce qui te donne envie de revenir l’année suivante (ou pas)?
C’est une ambiance incroyable, un concentré de belles choses et de magnifiques histoires à découvrir et à partager. C’est aussi un événement qui rassemble beaucoup de monde auquel moi-même je suis attaché.

Hop une petite pause durant ton travail au jazz: on peut te trouver où?
Je dirai au Swing pour une grappa ou dans les loges du Next Step pour une pause confortable. Et pourquoi pas au bar en train de draguer une nouvelle staffette!

Loul Next

Quel conseil donnerais-tu à un nouveau festivalier?
Venez voir un concert au Next Step et allez manger un morceau, avant de venir vous éclater au son de nos DJ’s!

Ton moment préféré en tant que staff?
C’est l’instant où tout est fini. Il y a toujours ce moment où tous les bénévoles se réunissent pour faire la fête, c’est là que je me mets à l’écart, je disparais l’espace de quelques instants et que j’observe. C’est mon plaisir à moi de regarder les gens qui m’entourent et je suis fier de voir tous ces visages heureux, car j’y ai contribué et je continuerai aussi longtemps que possible!

Le jazz, aimes-tu ça?
Pas toujours mais ça m’arrive!

Posté par Bureau
mercredi 5 mars 2014
Catégories
Blabla
Mots-clés
, ,

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *