Le Next step enrobé d’une douceur électronique

Partager

Un voyage à bord du navire Next Step, Brink Man Ship et Nya le conduisent vers un jazz postmoderne.

Une première soirée où le public s’est laissé transporter par les rythmes des bernois de Brink Man Ship. Plongés dans l’obscurité de la nuit, ils nous ont emmené dans leur Dub bleuté et syncopé. Mélange d’une acoustique douce et rugueuse à la fois, une guitare aux sonorités d’un Fender Rhodes invite à léviter au moment où les reliefs de la basse engendrent la pulsion. Musique urbaine aux accents intergalactiques avec laquelle la voix de Nya a pu s’épanouir dans son jeu favori, rythmé et tonique, doux et dansant. Le public curieux s’est laissé convaincre au vu des déhanchés et ondulations sensoriels auxquels il s’est livré sans retenue. Après avoir conquis les publics de nombreux festivals, c’est celui du Cully jazz qu’ils peuvent ajouter à leur tableau de chasse.

Posté par Bureau
samedi 25 mars 2006
Catégories
Blabla

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *