UN VERRE DE JAZZ – On a tapé la discute avec le responsable du nouveau Jardin 135

Partager

Le Jardin 135 est le nouveau venu dans notre collaboration avec les vignerons de la région. Yannick Ponnaz, responsable du projet, a répondu aux questions de Malick Reinhard, notre nouveau journaliste de caveaux.

En plus du Bordul, et du Jardin Potterat, le Jardin 135 est l’une des trois scènes extérieures spécialement imaginées pour cette édition estivale du Cully Jazz. Ce dernier est le nouveau venu dans notre collaboration avec les vignerons de la région. En bon fouineur festivalier, j’ai donc voulu en savoir un peu plus sur ce «projet un peu fou» du Festival OFF et des vignerons-encaveurs de chez Ponnaz & fils. Dans la famille Ponnaz, je demande le fils: Yannick, responsable du nouveau spot qui a accepté de répondre à mes questions.

CJF: Salut Yannick. Merci de me recevoir ici. C’est un endroit magnifique, alors raconte-moi comment la collaboration entre Ponnaz & Fils et le Cully Jazz a vu le jour?
Yannick Ponnaz: Merci à toi d’être venu, c’est cool! Cette collaboration est arrivée un petit peu sur le tard. En début d’année, on a eu l’idée de proposer au Festival un nouveau lieu, tout en sachant qu’il allait se faire probablement au mois d’août. On les a approché, ils sont venus voir l’endroit et ça a tout de suite débouché sur un projet sympa entre nous, sur quelque chose de concret pour cette semaine.

Et du coup, qui est Ponnaz & fils, alors?
Ponnaz & fils existe depuis maintenant trois générations. Depuis 1995, l’exploitation est tenue par mon père, Louis-Philippe Ponnaz, et son cousin, Marc-Henri Mermod. Ils ont succédé à mon grand-père paternel et s’occupent de tout, de A à Z.

C’est-à-dire?
C’est-à-dire des vendanges, jusqu’à la commercialisation du vin. Ce sont eux qui font la récolte, les travaux de la vigne, les travaux de cave, les travaux de vinification et encore la vente.

Yannick (à g.) est le fils de Louis-Philippe Ponnaz © Cully Jazz Festival / Samantha Cabral

Et toi, Yannick, qui es-tu?
Moi, je n’ai pas de rôle précis [il rit]. Je ne suis pas dans l’exploitation et je ne travaille pas pour Ponnaz & fils. Même si je suis le fils Ponnaz. Dans la vie, je travaille dans l’immobilier. Disons que j’aime donner un coup de main à mon père et Marc-Henri, et notamment sur ce genre d’événement.

Donc, tu es le fils, tu ne travailles pas pour l’exploitation, tu es dans l’immobilier et pourtant, c’est visiblement toi qui donne les interviews. Papa et Marc-Henri ont peur des journalistes?
Non, non [il rit]! Pour être honnête, mon père est actuellement en vacances. Mais il sera de retour pour le Festival. Et Marc-Henri, lui, est justement sur le terrain actuellement. Comme je le disais, je donne des coups de main et je gravite pas mal dans l’univers de Ponnaz & fils. Alors, je devrais réussir à répondre à tes questions.

Qu’est-ce qu’on va pouvoir boire au Jardin 135, pendant le Festival?
Il y aura d’abord un nouveau vin que nous avons créé avec un ami de la famille, le «Cully entre amis». C’est un Chasselas, un vin de soif, facile à boire et agréable à déguster entre amis justement. Il y aura aussi, dans le blanc, un Calamin grand cru, qui fait partie de l’appellation du Lavaux «Dézaley grand cru». C’est un vin qui plaira plus souvent aux «connaisseurs». On servira aussi un rosé, qui est idéal pour la saison estivale. Et puis, sinon, un assemblage rouge d’Epesses.

Et le line-up du Festival, il te plaît?
Oui, je suis très content de la programmation et je remercie Jean-Yves et Kate [une partie de l’équipe de programmation du Festival, ndlr.] qui ont fait un super travail. J’ai pu donner un peu mes goûts musicaux et ça va être un lieu sympa de découverte.

Un coup de cœur dans cette programmation, peut être?
Je ne suis pas forcément un grand «jazzeux», mais, j’ai vu qu’il y aura une carte blanche à Marie Krüttli, le samedi soir [le 21 août, à 19h, au Jardin 135, ndlr.]. Je ne connais pas du tout cette artiste, pour être franc. Mais je connais son batteur, Domi Chansorn, que j’ai vu à de nombreuses reprises sur d’autres projets et il est vraiment talentueux. J’encourage les gens à venir.

Mais si on en revient deux minutes à Ponnaz & fils, la prochaine génération c’est toi, non?
La prochaine génération? Effectivement, c’est moi [il rit]. Et j’ai aussi deux sœurs. Mais, comme moi, elles ne sont pas du tout dans le domaine viticole. C’est pareil pour les enfants Mermod. Donc pour l’instant, la génération suivante est un petit peu en stand-by. Mais, il ne faut jamais dire jamais, alors, on verra bien…

On finit avec une minute promo? C’est quoi vos prochains projets?
Alors juste avant les vendanges, à la fin du mois de septembre, on va organiser un petit event dans le jardin du magasin de Ponnaz & fils [Rue de l’Indépendance 1, à Cully, ndlr.]. C’est un petit 5 à 7, de 17h à 19h, où les gens pourront déguster nos produits tout en écoutant un peu de musique.

Merci Yannick.


Jardin 135
Route de Vevey 7
1096 Cully

Ouvert les 20, 21, 22, 26, 27 et 28 août.

Ponnaz & Fils est sur Facebook et Instagram.

Marie Krüttli se produira le samedi 21 août 2021 dès 19h00 au Jardin 135.
Réservation obligatoire sur cullyjazz.ch.

Posté par Malick Reinhard
vendredi 20 août 2021
Catégories
CullyScope, Interview
Mots-clés
,

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *