Cully best nine #2

Partager

Au départ d’une semaine de festival bien remplie, Daniel nous dévoile son best nine, entre découvertes d’ici et d’ailleurs. Bonne nouvelle: vous aussi, n’hésitez pas à publier votre #best9 du Cully Jazz sur les réseaux sociaux.

1. Oddisee & Good Compny au Next Step. Les textes du rappeur font couler les maux à flow. Oddisee s’inscrit en digne héritier des MCs de la « East Coast ». Et les musiciens de The Good Compny apportent une savoureuse touche soul-funk à ses paroles ciselées. Bref, du rap total.

2. Kala Jula / Samba Diabaté & Vincent Zanetti au Temple. Un Malien et un Suisse, le premier joue de la guitare, le second de la kora et du djembé dans un entrelacs de cultures qui invite au voyage. On se laisse envoûter par cette musique qui parle de ce qu’il y a de plus essentiel: la vie.

3. Lionel Suarez – Quarteto Gardel au Temple. Oubliez les danseurs virevoltants du quartier de la Boca et la voix du maître des milongas. Le tango se vit ici dans sa forme la plus nue. En somme, Gardel dans sa version la plus charnelle.

4. Tribute to Jay Dee au Caveau Mélanie Weber. De A Tribe Called Quest à De La Soul, en passant par Busta Rhymes ou Janet Jackson, Jay Dee ou J Dilla a produit des sons pour les plus grands noms de la scène hip hop. La jeune garde suisse lui rend hommage 11 ans après sa mort.

5. Eric Legnini Waxx Up feat. Michelle Willis et Hugh Coltman au Next Step. Après avoir enflammé le Chapiteau avec le trompettiste Ibrahim Maalouf l’an dernier, voici « Groovy Legnini » de retour au Cully. Le pianiste passe de l’afro-jazz à la soul ou au funk avec une simplicité qui n’égale que sa dextérité. Ajoutez-y la voix du crooner Hugh Coltman et la température grimpe instantanément.

6. Amine & Hamza 7tet feat. Vincent Peirani au Next Step. Deux Tunisiens, deux frangins, deux instruments venus de loin. L’un joue de l’oud, l’autre du kanoun dans un style qui raconte autant l’Orient que l’Occident. Leur musique soigne et revigore l’âme, les deux musiciens sont aussi médecins.

7. Fink’s Sunday Night Blues Club au Chapiteau. Son blues vient du froid – il est Anglais – mais son intensité n’a rien à envier à celle des enfants du Mississippi et de son delta. Et si sa musique nous semble si familière, ce n’est pas tout à fait un hasard. On ne compte plus le nombre de ses compositions qui ont été utilisées dans de récentes séries TV.

8. Meduoteran feat. Carles Benavent au Temple. Le duo serbo-turc fait pour la première fois escale au festival. Pour l’occasion les partitions de l’accordéon et du saz se mêleront à celle de la guitare espagnole. Le Léman prend des airs de Méditerranée et le Temple se mue en arche ensoleillée.

9. Miles Mosley & The West Coast Get Down au Next Step. Que serait devenu Jimi Hendrix s’il avait joué de la contrebasse? Avec son band, l’Américain enflamme les scènes. Les plus grands artistes ne s’y sont pas trompés et, à l’image de Lauryn Hill, Cee Lo Green, Mos Def ou encore Chris Cornell, l’ont invité sur leurs morceaux. Un véritable phénomène.

Posté par Bureau
lundi 3 avril 2017
Catégories
Blabla

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.