Un petit tour au OFF

Partager
Peu de festivals peuvent se vanter de réussir à rassembler autant de spectateurs dans des lieux aussi exigus et chaleureux.

Dès le mercredi, on peut à nouveau profiter de se glisser dans les caveaux pour faire des découvertes dans une ambiance de convivialité retrouvée. La pluie rajoute même du charme à l’expérience. Avouons-le: même si on peste contre les aléas du climat d’avril, c’est quand-même sympa de s’enfoncer petit à petit dans un caveau déjà plein de spectateurs humides et chercher la meilleure place pour entrevoir le groupe au milieu du public et des effluves de bon vin. Ça fait partie des instants typiquement Cully Jazz!
Waffle Machine Orchestra, Caveau Potterat, Cully Jazz Festival 2016

Waffle Machine Orchestra, Caveau Potterat, Cully Jazz Festival 2016

Côté artistes, Domi Chansorn, sorte d’homme-orchestre 2.0 a fait résonner le Schlagzeug avec une performance destinée aux oreilles qui aiment les sons sortant du train-train quotidien. Pour une fois, il est tout seul, bien entouré de sa batterie, d’une basse et autres boîtes à fils qui permettent de jouer avec les bruits. On est scotché sur cet assemblage qui produit des sons tour à tour méditatifs, profonds ou captivants. Impossible de s’en détourner. Quand il s’arrête enfin pour une courte pause bien méritée, tout le monde sort de sa stupeur. On peut continuer la tournée.

On s’arrête un instant chez Mélanie Weber, intrigué par le nom du groupe Bouli Hood. Sur la microscène, les musiciens tiennent avec une batterie, une basse et deux guitares. Ils usent et réusent de leurs pédales pour produire un son continu qui se faufile jusque sur la Place du Temple.

Autre ambiance bien sûr au caveau des Potterats, avec le Waffle Machine Orchestra qui donne un coup de jeune au swing. Dès les premières notes, on tape du pied en essayant de suivre le rythme. C’est léger, ça transpire la bonne humeur et tout le monde à le sourire. Après quelques jeux de scène rigolos, on est prêt à ressortir affronter la pluie, la nuit, la foule.
Waffle Machine Orchestra, Caveau Potterat, Cully Jazz Festival 2016
Posté par Bureau
jeudi 14 avril 2016
Catégories
Blabla

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *