Yodel shamanique sous le Chapiteau

Partager

Première partie haute en couleur hier soir. Après avoir déjà fait des siennes lors du vinylculture la veille, Erika Stucky est venue sur la grande scène avec les Blechhauf’n « Wally & die 7 Geier ».

Composés exclusivement de joueurs de cuivres, les musiciens masqués ont mis une joyeuse anarchie sur scène, hurlant, rampant et courant. Erika Stucky, coiffée de deux os lui donnant un air de shaman, les invectivait en suisse-allemand, en anglais, en français.

Accompagnée par ces diablotins, elle a captivé le public, sa silhouette dessinant des ombres fantasmagoriques sur le grand drap blanc tendu au fond de la scène. Ça tombait à pic dans ces ambiances tirées de Tom Waits et de Led Zeppelin, où elle chante « Trust me », la chanson du serpent du Livre de la Jungle, ondulant entre les cuivres, ou encore « I put a spell on you », nous envoûtant dans son délire.

Avec une présence scénique impressionnante, Erika a réussi à remplir cette scène dépouillée avec ses larrons pour seuls accessoires, rendant la seconde partie de la soirée un peu fade, bien que très belle elle aussi.

Posté par Bureau
samedi 18 avril 2015
Catégories
Blabla
Mots-clés
,

Un commentaire au sujet “Yodel shamanique sous le Chapiteau

  1. Currat Angelica dit:

    Nous avons adoré le concerte de Ablaye Cissoko & Volker Goetze, ça generosité ,ça beauté …et nous avons eu un moment très émouvant quand une dame africaine a chanté avec lui et lui avec sa simplicité et amabilité a accepté et encouragé cette dame.

    Dommage que il y en a plus des brésiliens.

    Très beau concert, merveilleux cully jazz Merci

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.