Et si nous restions dans ce caveau?

Partager
Qui peut mieux décrire les caveaux que les équipes elles-mêmes? Aujourd’hui, nous donnons la parole  aux « Amis du Festival » et à « Mélanie Weber ».

Caveau des Amis du Festival:
CullyJazz2015_RX100_DSC08728_20150415_2015-04-15_Jean-Denis_BorelBrigitte, qui accueille depuis 5 ans les concerts chez elle, explique qu’il y a beaucoup de places assises, et qu’on entend bien la musique, même quand on reste dehors. Il y a d’ailleurs plusieurs bancs dans la rue.

Durant la soirée, l’équipe invite expressément le public à laisser sa place « à d’autres amis » pour empêcher que les mêmes personnes squattent le lieu toute la soirée. Cela réjouira les mauvaises langues qui affirment qu’on ne peut pas rentrer dans les lieux du festival OFF. « Les gens s’arrêtent ici en général avant d’aller prendre le train » conclut Brigitte. Ils sont en effet très bien situés sur le chemin de la gare.

Caveau Mélanie Weber:

Sébastien, le mari de Mélanie, ouvre depuis 5 ans aussi les portes de sa maison pour accueillir les festivaliers. Il nous fait visiter la petite salle du pressoir, où se tiennent les concerts. Ici, les artistes jouent tout, tout près des personnes venues les écouter. Pour l’anecdote, les cuves sont situées juste en dessous. Le caveau accueille une programmation plus world que dans le reste du festival. La programmation les a tout de suite séduit car Mélanie a des origines balkaniques par sa mère. Durant le festival, ils essayent de ne pas rester derrière le bar, mais de rencontrer le public et partager leur passion du vin. Sébastien suggère de venir pour le set final de la soirée, quand le dernier train est parti: « c’est beaucoup plus intime ».
Le dernier conseil tactique: « boire le vin dans des verres en verre ». Bien sûr!

Posté par Bureau
jeudi 16 avril 2015
Catégories
Blabla

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *