Ceux qu’on ne vous cache plus.
Episode n°1: ADRIAN

Partager

Salut, présente-toi s’il te plaît:
Je m’appelle donc Adrián, j’approche la trentaine tout comme le festival. Je suis arrivé au Cully Jazz tout d’abord en tant que public, puis une ou deux fois en tant que musicien. Maintenant, j’y suis staff depuis six ans et dans l’équipe programmation depuis 2009. En dehors de ça, je travaille pour un quotidien romand.

En fait, c’est quoi être programmateur à Cully ?


Être programmateur à Cully, c’est jouer au peintre : on a tel budget pour s’acheter des tubes de peinture, puis on les dispose sur une toile de manière à ce que cela nous plaise autant à nous qu’au public. Donc des mois d’écoutes, de mails et de téléphones pour inviter, au IN et au OFF, des artistes confirmés ou alors nous ayant séduits durant l’année écoulée.

Quels avantages as-tu à ce poste-là ?

Ca permet d’aborder les staffettes en faisant « salut, je suis programmateur au Cully Jazz ». Plus sérieusement, faire des rencontres et partager des découvertes.

Y-a-t-il des inconvénients ?
Oh oui : les boîtes mail qui explosent sous les demandes. Sans oublier certains artistes envahissants qui croient que, plus ils insistent, plus ils ont des chances d’être programmés.

Vous êtes 5 programmateurs…comment tu définirais tes 4 camarades ?
Nous sommes unis dans notre passion pour le jazz, même s’ils nous arrive naturellement des fois de ne pas être d’accord sur tel ou tel artiste. Donc je les définirais comme « complémentaires ».  Et oh combien bonnards.

Sinon, ca t’arrive d’écouter des trucs inavouables ? Allez, AVOUE, c’est quoi?!
Comme tout programmateur, on a notre part d’ombre. Mais pour rester crédible, notamment evers ses collègues, mieux vaut ne pas avouer certaines choses. Bon, d’accord, je me lance: ces temps j’adore les synthés 80ies du dernier album de M83, « Hurry Up, We’re Dreaming »

Quel est l’artiste que tu rêves de voir à Cully ?
Il y en a plein, mais disons déjà John Zorn. D’ailleurs, John, si tu nous lis…

Cette année, quel sera ton motto pour la 30e édition du festival ?
La même chose que toutes les années : tenter de conquérir le monde !

Pourquoi Cully et pas un autre festival ?
Cully n’est pas mon seul festival : j’ai organisé et également travaillé pour d’autres manifestations. Mais Cully est définitivement celle où je me sens le plus à la maison !

Posté par Bureau
vendredi 2 décembre 2011
Catégories
Blabla

Un commentaire au sujet “Ceux qu’on ne vous cache plus.
Episode n°1: ADRIAN

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *