Sisi, c’est demain

Partager

Mesdames, messieurs

Pas besoin de vous prendre par les sentiments et de vous servir une sempiternelle volée de promotion teintée d’excitation pré-festivalière, la presse s’en est suffisamment bien occupée et les ventes de pâtisseries avant la semaine de camp ont été plus efficaces que celles des scouts ou de la 7b de Chenaux.

Car vous fûtes magnifiques, mesdames et messieurs, et vous achetâtes un nombre tellement calculable de billets que les paris perdus vont bon train au sein du comité et que pour la première fois de son histoire le Cully Jazz s’apprête à vivre un premier week-end à guichets fermés.

Donc de mon côté, je vous dirai juste: ça va chi… , et sur ces pages aussi, puisque cette année je vous demanderai non plus de supporter mes tartines moins digestes qu’un bon beurre de cacahuète – Nutella, mais d’ouvrir grand grand vos yeux et vos oreilles. Car c’est en sons et en images que ça va se passer ici, on a recruté une équipe vidéo qui fera regretter au frères Coen de n’avoir pas tourné Matrix au lieu de Fargo, et une équipe radio qui va rabaisser Georges Baumgartner au rang de… non stop on ne touche pas à Georges Baumgartner, pardon.

En gros, dès demain, sur ce blog, vidéos, podcasts et photos. Si vous avez pas de billet, ça fera comme ci. Mais venez quand même, parce qu’il est sympa ce festival.

Posté par Bureau
jeudi 24 mars 2011
Catégories
Blabla

3 commentaires au sujet “Sisi, c’est demain

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *