Le réveil du printemps

Partager

Ben oui vous savez bien, on aime bien avoir de l’avance. Et comme chaque année les médias déploient notre programme avec des tournures hautement recherchées comme « le premier des festivals de l’été », « le plus précoce des festivals de l’année », « le premier d’une longue série » et j’en passe et des atroces, je me permets de les prendre de court et de déclarer, officiellement, que pour nous le printemps est là.

Parce que les fleurs de notre festival s’ouvrent et affichent leurs magnifiques couleurs criardes, qui provoquent la même réaction que celle que produit l’achat de roses Max Havelaar à la Coop sur lesquelles on peut lire « Afrique orientale – par avion »: on se dit « oh je devrais pas », et puis après « allez, elles sont belles ».

Quand vous allez voir ce programme, vous oublierez tous vos principes pseudo-écolos et toutes vos bonnes résolutions prises il n’y a pas 12 jours. Quand vous allez voir ce programme, vous recommencerez à manger de la viande deux fois par jour et l’achat d’un filtre à robinet attendra demain. Quand vous allez voir ce programme, les économies que vous aviez prévu de garder pour la reformation de Pink Floyd à Zürich en juin vont passer directement chez nous.

Parce que cette année, on a fait un effort sur la qualité, sur la quantité, sur la musique, sur ce qui ne s’écoute pas mais se mange, se voit, se touche, s’achète, ne s’achète pas, s’admire.

Pour la partie qui s’achète avant de s’écouter, je vous laisse cliquer ici. Pour tout le reste, rendez-vous en été, le 25 mars !

Posté par Bureau
mercredi 12 janvier 2011
Catégories
Blabla

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *