Les Vignerons à Berne

Partager

C’était hier soir dans la capitale.
Les trois lascars qui nous ont fait vivre tant de moments magiques en fin de soirée au Caveau des Vignerons se sont dit, « tiens, pourquoi pas? », et ils l’ont fait: sous le label « Malcolm Braff electric trio », ils ont joué leur premier concert ensemble avec exactement la même formule, la même énergie et le même humour… Sur une vraie scène.

img_0794
Géographiquement, c’est un retournement: Patrice Moret reste pivot central, mais les deux autres ont fait une rotation de 180° pour se retrouver sens dessus dessous par rapport à la configuration dont on était habitués. Malcolm a investi dans une véritable usine à gaz, qui reste analogique à tout prix, mais qu’il commande maintenant via un écran tactile posé sur son Rhodes. Marc a pris sa batterie, grosse, massive, transparente.
Sinon ? Que du bonheur. Une pêche du diable, les thèmes que tout staff qui se respecte se doit de connaître par coeur en deuxième partie de soirée, truffés d’impros et de déconnades tous azimuts.
En parlant d’usine à gaz… Ils font une deuxième date ce vendredi, le 9, à Nyon. Bougez-vous, bande de taborniaus, on faisait pâle figure juste à 2 avec Carine et nos jolis pulls !

img_0790

Posté par Bureau
lundi 5 octobre 2009
Catégories
Blabla

Un commentaire au sujet “Les Vignerons à Berne

  1. bon, à part ça, y a quand même une petite particularité. Malcolm s’est doté d’un MOOG, qu’il manipule à travers un truc marrant qui s’appelle un lemur et qui est sert à utiliser de manière analogique (ses doigts pianotent une surface) des machines numériques (comme un interface). du coup, des sons de rhodes terrrrrriiiibbble!

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.