Hommage au OFF

Partager

Nooooooooooon.
Je n’ai pas écrit d’article-stéréotype pour dire que le festival démarrait il y a 10 jours, il n’y a aucune raison pour que j’en écrive un pour expliquer à quel point c’était beau, à quel point on est tristes que ça soit fini, à quel point on a pas envie de redescendre de notre bulle (bleue) et de revenir sur la planète. Vous savez tout ça, vous le devinez, vous l’avez lu, vu, entendu.


J’ai plutôt envie de m’excuser, tout d’abord pour un détail technique: tous les messages de ce blog ont été posté avec mon nom, alors qu’on était quatre à le faire vivre. Je vais voir si je peux les mettre en évidence d’une meilleure manière avec une finesse de mise en page, mais en attendant:
– Didier Jordan, fidèle photographe, a illustré mes textes avec la grande majorité des photos que vous avez vu des artistes du IN.
– Amélie Kittel a surtout et beaucoup travaillé pour le côté obscur de notre équipe (et qui ne concerne que le staff), mais elle a aussi tenu le micro devant la caméra et concocté ces petits reportages géniaux que vous avez pu découvrir en vidéo.
– Jean-Denis Borel a filmé, réalisé et monté ces petits films, la caméra sur l’épaule en ballade dans le festival ou en capturant des extraits des concerts au Chapiteau.
– Xurxo-Adrian Entenza, Nicolas Potterat et Lina, qui ont les 3 apporté des petites touches bienvenues, érudites, marrantes et grandement jolies à regarder, l’un par quelques articles qu’il a d’ailleurs signé, les deux autres par des photos que vous pouvez voir en cliquant sur les liens rapide à votre droite.

M’excuser aussi parce que le OFF a clairement été laissé de côté dans ses pages, alors que le bourg a pourtant regorgé de trésors cachés et que ces derniers auraient mérité tout autant d’attention que les « grosses pointures » du IN. Hommage rapide et concis ici à Thomas More Project qui ont fait quelque chose d’absolument incroyable au HBBC, transformant complètement ce lieu magique et lui donnant un autre sens, invitant des gens merveilleusement intéressants au long des cinq soirées qu’ils ont eu à disposition pour réaliser leur carte blanche.
Encore également un rapide petit mot pour les étudiants de la HEM qui se sont donné corps et âme pour assurer les soirées à l’Oxymore. Ça fait du bien aussi de voir ce qui se fait de frais, de bon, de local, de ici et là tout de suite !

Allez je ferme ma gueule. Jean-Denis et Amélie ont fait ça beaucoup mieux que moi, avec Jean-Yves:

Posté par Bureau
dimanche 5 avril 2009
Catégories
CullyScope

Un commentaire au sujet “Hommage au OFF

  1. yeah, merci les gars ! ben il est où le hbbc dans le reportage vidéo ? bravo à vous pour ce blog, vous avez quand même tzariblement bien bossé !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.