Une affaire de Lav(e)aux

Partager

C’est une question d’intelligence, et Mélissa en a beaucoup: bien assez pour savoir s’entourer par pile les bons instruments, ni trop ni pas assez, juste ce qu’il faut pour offrir un splendide piédestal à sa voix, sans l’assourdir (mon seul point de comparaison: ce Radio Paradiso, début mars, où elle avait offert à l’antenne deux petites chanson à sec, seule avec sa guitare). Bien assez aussi pour lui donner un charisme incroyable, et lui permettre d’entretenir de chouettes moments privilégiés, spontanés, frais et sincères avec son public.

Et en même temps, laisser le public massacrer intégralement une de ses chanson, c’est déjà une preuve d’intelligence en soi. Rien à dire, elle a de l’avenir, la demoiselle !

Posté par Bureau
samedi 4 avril 2009
Catégories
CullyScope

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.