taking ’bout my generation

Partager

Bin, bonnard les jeunes.

C’est pas pour dire, mais la moyenne d’âge était quand même sacrément pas très haute si on y pense: entre Rusconi, Gilles et Joshua Redman qui va sur ses quarante balais, il est définitivement pas mort du tout ce jazz.

Autre point de comparaison marrant: les manières de s’exprimer entre les morceaux: en français fédéral d’une part, en vaudois timide et ému de l’autre, en anglais pour s’excuser d’une mémoire défectueuse (accordé) finalement.

Enfin bon quoi, c’était grandiose. Rusconi n’a plus rien à envier à leurs mentors de Bad Plus (si vous les avez raté passez au PROGR de Berne le mercredi 22 avril), l’éclate totale. Gilles a confirmé son talent, allégrement réussi cette étape tant symbolique pour lui (merci au public d’avoir bien voulu se réveiller un peu sur la fin)… Et puis Joshua Redman, mon Dieu, son batteur, mon Dieu !

All that Jazz … all these pictures, by Didier Jordan (as usual)

Posté par Bureau
dimanche 29 mars 2009
Catégories
Clic-Clac

Un commentaire au sujet “taking ’bout my generation

  1. Effectivement que des magnifiques concerts!!
    Et pour le remerciement au public pour s’etre reveillé a la fin du concert de Gilles…ben merci a eux de nous avoir reveillé sur la fin car les 3/4 de leur show etait assez soporifique malgré la technique instrumental!!!!

    Moin de technique et plus de musicalité n’aurais pas fait de mal, a difference du Rusconi! Une tres grande surprise!!! Mais ce manque d’objectivité est peut etre du au fait que Gilles soit originaire e Cully??

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *