Brad Mehldau

Partager

Je me dis oulah on change de catégorie de standard je me dis c’est pas n’importe qui on doit attendre devant la porte maintenant pour entrer seulement quand il y a du bruit seulement quand ça applaudit alors attention pas entrer pas bouger pas tousser pas gueuler rien faire pas respirer juste écouter juste profiter juste jouir et pas repartir, ok j’entre et je me faufile j’entre je me glisse pardon j’arrive je reste debout je veux pas déranger je bouge plus je tousse plus je parle plus je le vois jouer je vois les gens autour je me dis merde quand même quel endroit quelle joie quel privilège ces gens cet artiste ce lieu cette intimité et puis j’écoute religieux j’écoute c’est précieux j’écoute tout ça me je dis ça va il va vite il va bien et la quoi ?! Ah oui c’est vrai c’est Mehldau il aime tout ça lui aussi le rock Thom Yorke et ses amis tout ça il aime aussi lui il le joue il en jouis et en fait c’est quoi ça déjà foutre dieu du NIRVANA ce mec joue du Cobain là au milieu avec tout ça tous ces vieux qui comprennent pas dommage pour eux moi je comprends cette fois et pas eux c’est à moi tout ça tiens Massive Attack ils sont là aussi il y en a du monde dans ce Temple du rock du jazz ce pianiste ce génie ces gens et tout le gospel derrière lui finalement il est rempli et tellement rempli qu’il y en a qui profitent de se cacher pour ronfler et déranger mais c’est sans danger c’est sans se soucier on peut pas changer on peut rien changer on reste humains malgré tout.

Posté par Bureau
samedi 28 mars 2009
Catégories
Blabla

2 commentaires au sujet “Brad Mehldau

  1. Excellent. J’étais à 2-3 mètres de Brad. Une grosse touffe de cheveux devant moi. Mal assis. Mal aux fesses. A me tortiller. A droite. A gauche. Pour voir Brad faire sa moue typique. Tant pis, pour le confort : je voyais les gens fermer les yeux, mais, moi, j’étais captivé. Même quand ça traînait un peu en longueur (du sous Keith Jarrett, parfois, non ?). Quelques morceaux de blues pour réveiller le public. Même réflexion durant le morceau de Nirvana : combien de gens dans le Temple ont reconnu ? Probablement pas beaucoup… Sacré Brad. :-)

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.