Festival OFF: Evelinn Trouble

Partager

C’est sûr, la programmation du IN est, cette année encore, alléchante, impressionnante, magnifique, équilibrée, nous ne comptons plus les adjectifs flatteurs déjà entendus depuis qu’elle est sortie. Si je me dois de reconnaître le travail formidable effectué par ma collègue Carine, je tiens aussi à présenter quelques artistes du OFF, qui, sait-on jamais, auront peut-être un jour la chance de connaître la renommée mondiale leur assurant une place de choix au Chapiteau.

Par qui d’autre qu’Evelinn Trouble pouvais-je bien commencer ? Il paraît que le bureau reçoit déjà des téléphones pour demander quand et où elle va jouer, si l’on peut acheter des billets, réserver sa place. Et bien non ! Evelinn Trouble joue au festival OFF, l’entrée est gratuite, l’horaire est continu entre 20h30 et 1h30, il faut juste espérer tomber au bon moment. Chacun est libre d’aller et venir comme il veut, de se balader à-travers le village, de flâner de caveau en caveau, de croiser des groupes de Swing, New-Orleans, Electro-pop-rock-jazz-funk progressif, de rester, de partir, d’aller et venir pour finalement s’installer et passer une bonne soirée.

Evelinn Trouble disions-nous. Qui n’a pas lu l’article du Temps à son sujet ? Qui ne s’est pas plongé dans son myspace ? Un phénomène, une révélation, un talent hors normes, une voix puissante et saisissante… On se laisse envoûter, petit à petit, on découvre chaque jour un peu plus son univers, on la voit grandir sous nos yeux. Après quelques chansons lo-fi enregistrées au fond d’un garage, de nouvelles compositions arrivent, un album, une exclusivité par-ci, par-là. D’où vient-elle, où va-t-elle ? « Tiens, écoute, elle a chanté avec Sophie Hunger » m’a dit Carine un jour, « elle est formidable, je la verrai super bien au Off ». « Je l’ai vue à Label Suisse, j’ai une chanson qui m’est restée en tête depuis (The Third change back) » m’a dit Adrian, mon collègue programmateur.

« Mais, c’est pas du jazz ! Tu veux la mettre où ?  » m’a-t-on demandé. Heureusement, avec ses quatorze caveaux, le Off me laisse suffisamment de place pour programmer des groupes s’écartant un peu du be-bop et du dixieland. En voulant donner une identité bien précise à chaque caveau, je me retrouve coincé par un nouveau problème: peut-on coller une étiquette de style à Evelinn Trouble, et ainsi lui proposer une scène en accord avec sa musique ? Certainement pas. Je décide donc de lui proposer le Caoua Jazz, traditionnellement dévolu à la chanson française… Aucune logique dans cette argumentation, mais si les gens ne comprennent pas des fois les choix des programmateurs, qu’ils ne s’étonnent pas, il n’y a souvent rien à comprendre. Beaucoup me détesterons pour l’avoir programmée dans le plus petit caveau du festival. Certes. Mais pour citer Carine dans un récent article de presse: « On ne peut pas perdurer, sans se démarquer, dans la programmation comme le concept… ».

Finalement, pour conclure par un dicton et une vidéo, si une bonne image vaut mieux qu’un long discours, une bonne chanson vaut toutes les critiques musicales du monde :

Evelinn Trouble, jeudi 2 avril 2009, le Caoua Jazz, 20h30 – 1h30, Cully Jazz Festival

Posté par Bureau
mercredi 11 février 2009
Catégories
Blabla

5 commentaires au sujet “Festival OFF: Evelinn Trouble

  1. C’est vrai Hub qu’il est bien ton Caoua ! Il nous a manqué l’année passée, on est trop content qu’il soit de retour ! Et vive la route de Vevey !

  2. Bon Ok, il est petit le Caoua… mais qu’est-ce qu’il est bien, non ?

    Carine semble penser qu’on ne peut pas mettre tout le monde dans le Caoua, mais si tu considères toute la rue et la maison des voisins, je pense que tout le monde pourra la voir, disons plutôt l’entendre ;-)

    Comme dit Annick, moi je dis Bravo ! On a un OFF de folie! Allez à jeudi!!!

  3. moi je dis bravo!
    quel bouleversement dans ce off!

    juste un truc à redire à moins que je sois trop nulle et ne l’ai point trouvé:ou est le plan de cully avec les caveaux et les nouveaux lieux?

    ce serait cool qu’on puisse immédiatement se rendre à l’endroit voulu sans passer au bureau….
    mille félicitations et bisettes

  4. bon, d’accord, evelynn trouble, c’est génial, mais …

    1) elle t’a fait quoi pour que t’écrives un roman pareil?
    2) et pis tu vas mettre où tous les gens qui veulent la voir après avoir lu ton truc? hein? au caoua? tu rigoles?

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.