Le worst-of de la conférence de presse

Partager

Hier, jeudi 15 janvier vous avez pu admirer l’excellent travail des journalistes dans la presse régionale. Avec emphase et trémolos, ils ont livré au public l’essentiel de la programmation du festival. La palme pour Arnaud Robert qui a écrit un magnifique article dans Le Temps, le genre de papier qui donne vraiment envie d’y être, déjà.

Comme vous avez eu la crème, ici je vous propose le pire. Parce que tout n’a pas été rose pendant cette conférence.

– Respect à Jean-Yves qui a ajouté au blabla le poivre bienvenu d’un powerpoint sobre mais efficace (que vous pouvez d’ailleurs consulter un peu plus bas ici même). Par contre, niveau audio tout laissait à désirer: à croire que Lenine s’offrait une jam avec une horde de hamsters surexcités, ou que le trio de Rusconi s’était lancé dans un concept avec grincements de portes.

– Respect à Carine qui a fait un speech minuté et dynamique, tellement enflammé que même le bafouillement a été d’une qualité irréprochable: …Yaron Herman qui est déjà venu l’année passée en trolo… heu… Alors, trio ou solo ? Et un plus plus loin, d’oublier carrément de parler du second vendredi dans sa totalité. Trop long le festival, Carine ?

– Enfin, merci à la bonne idée d’avoir organisé ça dans le hall on ne peut plus lumineux de l’EJMA, ceux qui devaient prendre des photos ont apprécié. J’aurais voulu vous montrer une belle galerie de l’événement, je ne peux que vous présenter le pire que mon ixus m’ait livré:

conf_press_beurk

Posté par Bureau
vendredi 16 janvier 2009
Catégories
Blabla

Un commentaire au sujet “Le worst-of de la conférence de presse

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.