Le logo du festival est en fond de la grande scène.

Partager

Il m’est resté devant le yeux durant les heures de concerts, pendant neuf jours. Certains l’ont trouvé trop massif, frontal. D’autres ont salué ses qualités graphiques simples et sa lisibilité agréable.

CULLY JAZZ.

En majuscules, parce que c’est une grande édition que l’on vient de vivre. En majuscules, parce que ce festival est devenu majeur, qu’en 25 ans il est connu, réputé, aimé. En majuscules, parce qu’il le mérite, simplement.

Et ce point, après le mot JAZZ. Parce que, même en majuscules, il n’y a rien à ajouter et il n’y a jamais rien eu d’autre que le jazz. Il n’y aura jamais rien d’autre au festival de Cully. Le jazz est tout, le jazz, c’est tout.

Pour vous servir, il y avait Xurxo-Adrián derrière le micro, Didier Jordan derrière l’appareil photo, et Arnaud Di Clemente derrière le stylo. A l’année prochaine !!

Posté par Bureau
lundi 2 avril 2007
Catégories
Blabla

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.