Ce que Malcolm nous réserve…

Partager

Le détenteur du record absolu d’endurance derrière un clavier s’apprête à nous faire vivre une nouvelle édition de rêve. Et pas seulement aux Vignerons!Malcolm Braff, c’est un pilier. Une référence. Un soulagement. Un véritable gage de qualité, qui disperse généreusement son talent, sa joie et sa créativité comme un don sans retour, du début à la fin du festival. Celui qui a déjà passé la fin d’une soirée au caveau des Vignerons sait très bien de quoi il s’agit, et doit compter les jours qui le séparent encore de l’instant où il vivra à nouveau ces moments magiques.

Mais Malcolm Braff, cette année, c’est encore plus que ça. En plus d’assurer la permanence émotion-qualité-jovialité au quotidien, le pianiste veveysan sortira un soir de son antre pour parcourir les quelques mètres qui le séparent de la grande scène du chapiteau. On rigole plus.

Et on sait que le chapiteau est capable de transcender l’artiste. Preuve en est sa dernière apparition il y a deux ans, avec le projet TNT. Cette année, c’est à Gyorgy Ligeti qu’il va s’attaquer, en compagnie de l’ensemble Contrechamps. Un hommage, une réinterprétation, une relecture. Plus que ça, une véritable plongée au cœur même de l’œuvre du compositeur et un moment qui s’annonce intense, inquiétant peut-être, magnifique sûrement, et dont on se réjouit ô combien.

Dépêchez-vous de vous assurer une place pour cet événement. Ça se passe le second vendredi, le 30 !

Posté par Bureau
dimanche 18 mars 2007
Catégories
Blabla

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.