Deux étoiles sous le Chapiteau

Partager

Deux styles bien différents, mais deux voix enchanteresses.

En première partie de soirée c’est la toute mignonne Fanny Anderegg qui a fait partager son art au public du Chapiteau. Dans sa jolie robe, elle nous a offert un concert tout en douceur qui allait droit au cœur. Une voix magique, sans artifice, accompagnée par trois brillants musiciens ont mis en appétit les spectateurs.

L’américaine Lizz Wright a continué sur la lancée… Swing, fraîcheur, feeling et maturité, c’est avec brio qu’elle vogue avec grâce entre la tradition du jazz, du gospel, du rhythm-and-blues et la modernité, l’originalité désarmante. La voix de Wright est à la fois riche et insaisissable, et quand elle s’en va tutoyer les plus grandes voix féminines du jazz, elle nous offre des moments féériques. Elle ajoute à la musique un tout petit supplément d’âme, un charme indéfinissable, une petite flamme.

bDSCF4786.PV__

Posté par Bureau
jeudi 30 mars 2006
Catégories
Blabla

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.