Le beau temps a foutu l’camp….

Partager

….mais sous le chapiteau il fait toujours un soleil merveilleux.

Hier soir John Scofield, la voix d’or de Dean Bowman, et les talentueux musiciens qui les entourent nous ont permis de déconnecter avec le monde, l’espace d’un concert. Ils ont interprété Ray Charles avec de somptueuses innovations. Ray s’est enfoui en eux pour permettre a chacun de magnifier son interprétation, de donner ce qu’il a de mieux à offrir au public. La rugosité de la guitare au service de Ray , tout comme la voix, et cela exprimé avec beaucoup de poésie et de sensibilité. Le tintement langoureux de la pluie sur la toile du chapiteau s’est invité dans l’intimité de la soul.

Posté par Bureau
mercredi 29 mars 2006
Catégories
Blabla

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.