Popa Chubby

Partager

Un gros morceau de blues ce lundi soir…

Votre serviteur doit faire un aveu: la transition entre le Next Step et le chapiteau ne s’est pas faite toute seule. Quitter l’oud d’Anouar Brahem pour voir arriver Popa Chubby et sa strat vintage est une expérience sensorielle hors-norme… Et il faut dire qu’il avait soigné le look: T-Shirt Pink Floyd pourrave, chapeau et lunettes à soleil, le ton est donné.

A l’occasion de la soirée blues du festival, là ou Willy Deville avait brillé l’année passée, Popa Chubby ne va laisser personne sur sa faim: et pour un show de quasi deux heures et demie, les bars du chapiteau sont restés ouverts pour que personne ne reste sur sa soif non plus.

Et le monsieur aura vraiment su nous montrer ses talents d' »entertainer »: Un concert endiablé durant lequel, une fois les lunettes tombées, les regards de bulldog agressif succéderont à ceux d’un cocker battu et les solis interminables raviront tous les amateurs du genre, comblés et repus.

Posté par Bureau
mardi 28 mars 2006
Catégories
Blabla

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *